Entrée aux États-Unis et au Canada

Conditions d'entrée aux États-Unis

Les voyageurs à destination des États-Unis doivent saisir des informations Secure Flight et procéder en règle générale à une déclaration électronique de voyage (ESTA).

Saisie des informations Secure Flight (API)

Depuis novembre 2009, le contrôle de sécurité des passagers aux États-Unis se fait par la TSA (Transportation Security Administration). Les compagnies aériennes sont dans l'obligation d'envoyer à la TSA, trois jours avant la date de départ, les informations requises aux fins de vérification, et de contrôler les résultats des organismes de sécurité. Les informations sont transmises par Condor à l'administration américaine TSA ; elles sont codées conformément aux normes de sécurité les plus strictes. Vos données ne feront pas l'objet d'une autre utilisation.

Ceci concerne tous les vols vers les États-Unis de Condor : vols aller et retour, escales et certains survols des Etats-Unis (destinations : de/vers Cancun, La Havane, Varadero, Holguin, San Jose, Santa Clara, Toronto, Vancouver). Qu’il s’agisse d’un vol Condor que vous avez réservé sur condor.com, auprès d'une agence de voyages réelle, d'une agence de voyages virtuelle ou dans le cadre d’un arrangement auprès d’un tour opérateur.

Les informations pour Secure Flight vous seront demandées durant votre réservation sur condor.com (civilité/sexe, nom, prénom, date de naissance, Redress Number* le cas échéant) et transmises automatiquement aux autorités américaines compétentes. Une saisie séparée de votre part dans le formulaire d'informations API sur condor.com n'est dans ce cas plus nécessaire. Si vous n'avez pas indiqué les informations vous concernant directement lors de la réservation, nous vous prions de les saisir le plus tôt possible, au mieux directement après la réservation. Munissez-vous pour cela de vos documents de voyage et de votre pièce d'identité afin de pouvoir saisir les données.

La collecte de vos données personnelles pour le programme « Secure Flight » s’applique à votre vol Condor, y compris tous les trajets partiels qui sont par des partenaires aériens. Lors de la saisie de vos données personnelles dans le formulaire de données API, seule l’indication du principal trajet Condor est requise.

Toutes les informations doivent impérativement être saisies 75 heures maximum avant la date de départ prévue pour tous les vols réservés à cette date, afin qu'elles puissent être transmises à la TSA.. La saisie ultérieure des informations n'est plus possible via le formulaire en ligne. Si vous deviez oublier de transmettre les informations requises au plus tard 75 heures avant le départ comme cela est demandé, vous pourrez les enregistrer directement à l'aéroport moyennant le paiement de frais à hauteur de 5,00 euros. Dans ce cas exceptionnel adressez-vous directement au guichet d'enregistrement. Si Condor ne dispose pas de ces informations, la compagnie sera dans l'obligation de vous refuser le transport.

Il peut arriver que la TSA ne puisse pas exécuter totalement le contrôle de sécurité car il reste encore des questions en suspens sur les données des passagers. Dans ce cas précis, celles-ci seront éclaircies lors de l'enregistrement au guichet.

Veuillez noter que sans contrôle de sécurité validé par la TSA, nous ne pourrons pas délivrer de carte d'embarquement et vous ne pourrez pas prendre votre vol vers les États-Unis.

Formulaire d'informations API

Vous trouverez ici le formulaire en ligne (formulaire d'informations API) pour la saisie des données Secure Flight :

Formulaire d'informations API

Plus d'informations sur « protection des données vols États-Unis »

Veuillez noter la remarque suivante, que Condor se doit de vous transmettre conformément aux directives de la TSA :

L'administration américaine de sécurité du transport (TSA) vous oblige à fournir les informations suivantes aux fins de vérifier les listes de recherche (watchlist) : nom complet, date de naissance et sexe (sur la base légale du 49 U.S.C. section 114, de l'Intelligence Reform and Terrorism Prevention Act de 2004 et du 49 C.F.R partie 1540 et 1560). Les entraves à l'obligation de transmettre ces informations peuvent conduire au refus du transport ou au refus de l'embarquement. Le cas échéant, il vous sera également demandé d'indiquer le code appelé Redress Number.

La TSA peut comparer les informations que vous avez fournies avec celles des administrations pénitentiaires, des services de renseignements ou d'autres administrations (conformément au système de publication des communications d'enregistrement). Pour obtenir d'autres détails sur les réglementations de protection des données de la TSA, sur le système des communications d'enregistrement ou sur la vérification de compatibilité de protection des données, rendez-vous sur www.tsa.gov.

Dernière mise à jour : 20/05/2011

* Au cas où les organismes de sécurité des États-Unis ont déjà effectué à votre encontre un contrôle de sécurité et que vous avez reçu un avis négatif (par ex. dû à une confusion de nom), contre lequel vous avez déposé un recours, vous devez avoir reçu un numéro de dossier (Redress Number).

Déclaration électronique de voyage ESTA

Tous les ressortissants des pays du programme Visa-Waiver doivent obtenir en temps et en heure avant le début de leur voyage une autorisation de voyage disponible en ligne. Cette autorisation de voyage appelée « ESTA » (pour Electronic System for Travel Authorization) doit être demandée par chaque passager provenant d’un pays du programme Visa-Waiver au plus tard 72 heures avant le départ du vol sur https://esta.cbp.dhs.gov. En cas de déclarations tardives, les autorités américaines ne peuvent plus garantir un traitement de la demande en temps voulu. À la suite d'un changement de procédure, les autorisations ESTA en temps réel ne sont plus disponibles depuis décembre 2018 !

Veuillez noter que des informations erronées ou incomplètes lors de la déclaration ESTA entraînent l’exclusion du transport. Pour l’enregistrement, nous recommandons d’utiliser exclusivement le lien officiel de la CBP.

Frais et procédure

Pour la demande ESTA, le U.S. Department of Homeland Security (DHS) prélève une redevance comprenant des frais de traitement (frais de traitement de la demande) et des frais d’autorisation (lorsque la demande et l’autorisation de voyage sur le territoire des États-Unis sont acceptées, un montant supplémentaire de 10,00 USD est perçu). Si une autorisation électronique de voyage ne vous est pas accordée, vous devez uniquement payer les frais au titre du traitement de votre demande. Tous les frais des demandes électroniques d’autorisation de voyage doivent être payés par carte de crédit. Le système ESTA accepte à l’heure actuelle les cartes de crédit suivantes : MasterCard, VISA, American Express et Discover (JCB, Diners Club). Si durant les deux années de validité d’une demande ESTA vous demandez un nouveau passeport, vous devez de nouveau remplir un formulaire payant. Le statut de votre enregistrement ESTA sera vérifié au guichet d’enregistrement. Veuillez noter que nous ne pouvons accepter que des passagers ayant le statut « ESTA OK » au guichet d’enregistrement et que seules les informations enregistrées dans le système ESTA sont déterminantes. Nous devons malheureusement exclure du transport les passagers ayant un autre statut que « ESTA OK ». Veuillez noter qu’un enregistrement ESTA ne constitue cependant pas une autorisation d’entrée sur le territoire des États-Unis. La décision d’autoriser ou de refuser l’entrée dans le pays est du seul ressort des autorités compétentes américaines à l’aéroport de destination.

Les passagers ayant obtenu lors de l’enregistrement le statut « ESTA NOT OK » sont priés de s’adresser à l’ambassade ou à un consulat des États-Unis. Si le statut « ESTA PENDING » s'affiche à l’écran, votre autorisation de voyage est encore en traitement. Veuillez dans ce cas revenir sur le site Web dans un délai de 72 heures et cliquer ensuite à droite sur le tableau à fond vert. Vous devez ensuite entrer votre numéro de demande, le numéro de votre passeport ainsi que votre date de naissance pour pouvoir vérifier le statut de votre demande.


Si vous vous êtes enregistré avec succès au programme ESTA, autrement dit si vous avez obtenu le statut « ESTA OK », celui-ci est valable 2 ans. Si vous voyagez plusieurs fois aux États-Unis durant ce délai de 2 ans, un seul enregistrement ESTA est par conséquent requis à l'occasion de votre premier voyage. Aucune prolongation de l’enregistrement ESTA ne sera accordée. Au terme de cette période de 2 ans, une nouvelle déclaration ESTA est nécessaire. Si vous détenez un nouveau passeport, un nouvel enregistrement ESTA est également requis,
même si la période de 2 ans n’est pas encore expirée.

Si vous possédez une double nationalité, veuillez reporter le numéro de passeport et le nom de l’État ayant établi le passeport (non celui du domicile). Si vous possédez plus d’un passeport (même d’un seul État), vous devez remplir pour chacun des passeports, avec lequel vous avez l'intention de voyager aux États-Unis, une demande ESTA respective. Étant donné que les formalités d’entrée et de sortie de territoire seront prochainement entièrement électroniques, nous recommandons expressément d’utiliser le même passeport pour l’entrée et la sortie du territoire.

Pays faisant partie du programme Visa-Waiver :

Allemagne, Andorre, Australie, Autriche, Belgique, Brunei, Corée du Sud, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grande-Bretagne, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Japon, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Monaco, Norvège, Nouvelle-Zélande, Pays-Bas, Portugal, République tchèque, San Marin, Singapour, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse et Taïwan.

ATTENTION ! Un enregistrement ESTA est également requis pour les ressortissants d’un pays faisant partie du programme Visa-Waiver, si ceux-ci sont en transit sur un aéroport des États-Unis au cours de leur voyage aller ou retour !

En vertu de la loi Visa Waiver Program Improvement and Terrorist Travel Prevention Act of 2015, les personnes qui, en plus de la nationalité d’un Etat membre du programme Visa Waiver, possèdent également la nationalité syrienne, irakienne, iranienne et/ou soudanaise, sont exclues de la participation au programme Visa Waver. Cela s’applique également aux personnes qui ont séjourné depuis le 1er mars 2011 (même brièvement) en Irak, en Iran, au Soudan, au Libye, au Somalie, au Yémen et/ou en Syrie. Pour leur voyage, les passagers concernés doivent demander un visa pour les Etats-Unis. Cela ne concerne pas les passagers dont le séjour était motivé par des dispositions officielles ou militaires émanant de leur pays d’origine. 

Dernière mise à jour : 18/02/2016